Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 21:08

SUPERBAGNERES

 

  Bild-2009-Pyren$C3$A4en++$28290$29

 

 

Accessible à partir de Bagnères-de-Luchon aussi bien par la route départementale 46 que par télécabine, la station est néanmoins située sur la commune de Saint-Aventin.

Altitude : 1 800 m

Départ : Bagnères-de-Luchon (630 m)

Dénivellation : 1 170 m

Longueur : 18,5 km

Pente moyenne : 6,3 % 

Pente maximum: 10 %

UNE DES PLUS BELLES ET DIFFICILE ASCENSION DES PYRENEES AVEC UN MAGNIFIQUE PANORAMA AU SOMMET

 

  • super

superb

 

superbb

 

RELAIS DU MONT DU CHAT 

721px-Relais du Mont du Chat

   

Jura

Le relais du Mont du Chat à 1504 m d'altitude constitue une ascension peu connue mais très difficile. Le magazine Le Cycle a affirmé qu'il s'agissait de la montée la plus dure de France. Il est possible de l'escalader par deux versants, d'une difficulté similaire mais assez différents dans leur profil. Quel que soit le versant emprunté, la route n'est pas très large et boisée après les premiers kilomètres les moins pentus.

800px-As-Cy Mt du Chat 7 km Est

 

Le versant ouest par Yenne fait 17 km de long à 7,4 % de moyenne. L'ascension monte progressivement en difficulté : les huit premiers kilomètres sont faciles, tandis que les neuf derniers à partir du hameau de Trouet au croisement des routes D41 et D42 montent brutalement, avec une moyenne de 10,5 % et avec certains passages à 14 %. Par comparaison, des ascensions telles que L'Alpe d'Huez ou celle du plateau de Beille ont une montée moyenne de 8 %. Après deux kilomètres difficiles à 12 % de moyenne, un belvédère un kilomètre avant le sommet offre une vue sur le Bugey avec notamment le Grand Colombier et le belvédère d'Innimond.800px-As-Cy Mt du Chat versant Ouest 13,5

 

Le versant est par Le Bourget-du-Lac fait 14,3 km à 8,9 % de moyenne. Contrairement au versant ouest, celui-ci est beaucoup plus régulier dans sa pente : les deux premiers kilomètres sont faciles mais les douze derniers ont une moyenne de 9,5 %. Cette ascension est comparable à certains cols ou montées italiennes, courte sur la distance mais très raide. La particularité de ce versant réside dans ses longues lignes droites coupant la forêt sur plusieurs centaines de mètres, chaque lacet étant plus éloigné que le précédent. 

 

800px-TO summit Mont du Chat 73

    

PLANCHE DES BELLES FILLES 

Vosges

La Planche des Belles Filles constitue une courte mais redoutable montée finale avec 5,5 km à environ 9,5 %. La montée s'effectue en forêt avec des pourcentages difficiles qui mettent les cyclistes en prise constante. Le premier kilomètre est notamment cruellement rectiligne et comprend parfois des passages à près de 14 %. Seul un replat dans le kilomètre qui précède l'ancienne arrivée sur le grand parking à 981 m d'altitude permet de récupérer mais il est aussitôt suivi d'une rupture de pente qui oblige à relancer. Avec les nouveaux travaux qui ont abouti à une arrivée à 1 035 m, les coureurs devront franchir un mur final à 18 % pour parvenir sur la ligne d'arrivée.

2880002640 small 1 

 

2hnared

 

 

 

800px-2011-08-16 15-05-44-planche-belles-filles

 

 

 

COL DE LA SOLUDE

3610145607 c4c12e4706 o 

 

Col de la Solude depuis Bourg d'Oisans : 1680m

Col de la Solude Altitude 1680 m Départ Bourg d'Oisans Longueur 12.6 km Dénivellation 965 m % Moyen 7.6 % % Maximal 15.8 % Région

Alpes du nord, France

 col-du-solude-011

 

 

 

Col de la Solude depuis La Paute : 1680m

Col de la Solude Altitude 1680 m Départ La Paute Longueur 15.0 km Dénivellation 950 m % Moyen 6.3 % % Maximal 12.5 % Région
Alpes du nord, France

 

  col-du-solude-016

col-du-solude-019 

  

Repost 0
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 17:46

link

Ci-dessus le lien internet (Article du journal l'équipe) 

Samedi prochain: top départ du 99 éme tour de France: Les détails du parcours.

tour de france 

Repost 0
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 16:26

2012, l'année du changement

Le retour en force du contre-la-montre, la haute montagne renouvelée et l'affirmation de la moyenne montagne se détachent dans le parcours du Tour de France 2012 dévoilé mardi.
 

Au-delà des neuf villes-étapes inédites, le parcours propose de nouvelles ascensions comme le col du Grand Colombier (Ain) ou le Mur de Péguère (Ariège).

 

Après le Mont Ventoux (2009), le Tourmalet (2010) et le Galibier (2011), les organisateurs n'ont pas cherché un nouveau sommet mythique à mettre en valeur pour l'édition 2012 du Tour de France. Au contraire, peu de noms ronflants pour les arrivées des cinq étapes rangées dans la catégorie haute montagne : dans les Alpes, la Toussuire revient six ans après la mémorable défaillance de Floyd Landis; dans les Pyrénées, la station de Peyragudes (17e étape) s'offrira pour la première fois au Tour de France via Peyresourde. Dans ce deuxième grand massif, les prétendants au Maillot Jaune devraient néanmoins emprunter des cols bien connus avec un enchaînement Aubisque-Tourmalet-Aspin-Peyresourde pour rallier Bagnères-de-Luchon (16e étape) avant le retour d'Andy Schleck au Port de Balès, théâtre du saut de chaîne, dès le lendemain. Si les Alpes sont «allégées» dans le tracé proposé (avec néanmoins la Croix de Fer et la Madeleine sur la route de la Toussuire), le col jurassien du Grand Colombier fait enfin son entrée dans l'histoire du Tour de France sur la route de Bellegarde-sur-Valserine (10e étape). «Le maître mot de cette 99e édition, c'est la nouveauté. La montagne oui, mais pas seulement les grands cols», a résumé Christian Prudhomme.

 

 

C'est bien là le trait marquant du tracé 2012 : la confiance accordée aux massifs de moyenne montagne pour débrider la course avant l'attaque des Alpes : Vosges, Jura et Jura Suisse, qui compteront huit cols classés en deuxième, première ou hors catégorie. L'arrivée inédite à La Planche des Belles-Filles (7e étape) fera forcément des écarts entre les prétendants au podium, le long des 5,5 km à 9,5 % et 200 derniers mètres à plus de 20 %. La journée suivante engagera le peloton dans une nouvelle partie de montagnes russes entre Belfort et Porrentruy. Mais les leaders devraient dévoiler leur état de forme dès les tout premiers jours de course : évidemment lors du prologue à Liège, mais aussi dans le final en bosse de la première étape à Seraing et encore autour de Boulogne (3e étape) dans les monts de la région et dans la côte finale qui avait animé le dernier championnat de France.

 

 

 

Fidèle à sa volonté de casser les habitudes des coureurs et des spectateurs, Christian Prudhomme est néanmoins revenu sur la place décroissante du contre-la-montre dans l'équilibre globale : en l'absence de chrono par équipes, les prétendants au Maillot Jaune auront au programme 96 km d'épreuves chronométrées, avec les 6 km du prologue, les 38 km de contre-la-montre vallonné entre Arc-et-Senans et Besançon puis les 52 km tout plats entre Bonneval et Chartres à la veille de l'arrivée. Ce nouvel équilibre devrait redistribuer les cartes entre rouleurs et grimpeurs : forcer ces derniers à prendre plus de risques sur leur terrain et permettre aux grosses cuisses de croire au podium. Face aux frères Schleck, Alberto Contador ou Cadel Evans, Bradley Wiggins voire Tony Martin pourraient devenir des prétendants à la victoire finale et ravir les organisateurs friands d'incertitude sportive.

 

Le détail des étapes (3479 km)

Prologue (30 juin): Liège - Liège 6.1 km
1re étape (1er juillet): Liège - Seraing 198 km
2e étape (2 juillet): Visé - Tournai 207 km
3e étape (3 juillet): Orchies - Boulogne-sur-Mer 197 km
4e étape (4 juillet): Abbeville - Rouen 214 km
5e étape (5 juillet): Rouen - Saint-Quentin 197 km
6e étape (6 juillet): Épernay - Metz 210 km
7e étape (7 juillet): Tomblaine - La Planche des Belles Filles 199 km
8e étape (8 juillet) : Belfort - Porrentruy 154 km
9e étape (9 juillet) : Arc-et-Senans - Besançon 38 km (contre-la-montre)
Journée de repos
10e étape (11 juillet): Mâcon - Bellegarde-sur-Valserine 194 km
11e étape (12 juillet): Albertville - La Toussuire 140 km
12e étape (13 juillet): Saint-Jean-de-Maurienne - Annonay 220 km
13e étape (14 juillet): Saint-Paul-Trois-Châteaux - Le Cap d'Agde 215 km
14e étape (15 juillet): Limoux - Foix 192 km
15e étape (16 juillet): Samatan - Pau 160 km
Journée de repos
16e étape (18 juillet): Pau - Bagnères-de-Luchon 197 km
17e étape (19 juillet): Bagnères-de-Luchon - Peyragudes 144 km
18e étape (20 juillet): Blagnac - Brive-la-Gaillarde 215 km
19e étape (21 juillet): Bonneval - Chartres 52 km (contre-la-montre)
20e étape (22 juillet): Rambouillet - Paris Champs-Élysées 130 km

 

 

VIVEMENT 2012 POUR GOUTER A CE NOUVEAU PARCOURS QUI CONTIENT LES INGREDIENTS NECESSAIRES POUR UN TOUR DE QUALITE COMME CELUI DE CETTE ANNEE! 

 

Repost 0
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 13:43
             
                 

Coup de Jaune et coup de jeune

Malgré une seule victoire d'étape, l'aventure de Voeckler en Jaune et cinq représentants dans le top 15 final donnent un bilan flatteur et prometteur au peloton français du Tour.

Toujours baroudeurs, moins chanceux

 

Les six victoires d'étapes sur le Tour 2010 (Chavanel x 2, Casar, Riblon, Voeckler, Fédrigo) avaient célébré le profil du baroudeur, sans hésitation au moment de se lancer dans une échappée et heureux de profiter des latitudes du peloton et des leaders. Cette année, les initiatives ont été tout aussi nombreuses mais pas récompensées. Désigné super-combatif, Jérémy Roy a ainsi attaqué sur tous les terrains de la sortie du passage de Gois aux pentes du Tourmalet pour échouer à une cruelle troisième place à Pau. Tous les jours à l'avant ou presque, l'équipe FDJ symbolise ce manque de réussite, avec notamment Sandy Casar qui a attrapé deux échappées gagnantes pour repartir avec la troisième place, à Saint-Flour puis à Gap. La seule victoire d'étape française est finalement arrivée au sommet de l'Alpe d'Huez grâce à un Pierre Rolland qui a joué d'égal à égal avec les meilleurs grimpeurs. Du jamais vu depuis Richard Virenque.

L'épopée de Voeckler

 

Il a commencé le Tour en baroudeur, il l'a achevé comme un candidat au podium, crédible jusqu'au contre-la-montre individuel la veille de l'arrivée. Echappé sur la route de Saint-Flour, Thomas Voeckler n'a même pas bénéficié d'une grande mansuétude du peloton qui lui a laissé 4 minutes pour défendre son Maillot Jaune à travers les Pyrénées et les Alpes. Au cours de ses dix jours en tête du classement, le leader d'Europcar s'est montré à la hauteur des purs grimpeurs, à Luz-Ardiden, au Plateau de Beille et même dans le Télégraphe avant de craquer finalement sur la route de l'Alpe d'Huez. Dans la lignée d'une saison étincelante (huit succès), le puncheur de 30 ans s'est sublimé avec le Maillot Jaune, décrochant le premier top 5 français depuis Christophe Moreau en 2000. Autour de lui, c'est toute l'équipe Europcar qui a hissé son niveau pour diriger le peloton loin des moqueries lancées par les grandes équipes. «J'ai caressé le rêve », a-t-il finalement avoué samedi soir après un contre-la-montre bluffant. Seule une étape de montagne, aussi courte que terrible, l'a privé du podium.

Une nouvelle génération

 

Derrière le médiatique Thomas Voeckler, le cyclisme français a retrouvé une vraie densité dans le haut du classement. Cinq coureurs dans le top 15, c'est une configuration qui ne s'était pas vue depuis 1991. Surtout, trois d'entre eux ont moins de 25 ans et se posent en promesses du Tour de France : Pierre Rolland (Europcar/11e du général), Jérôme Coppel (Saur/14e) et Arnold Jeannesson (FDJ/15e). Les deux autres équipes françaises ont placé un néophyte de 34 ans, Jean-Christophe Péraud (AG2R/10e) et un Estonien passé pro en France, Rein Taaramae (Cofidis/12e). Ils ont tous une marge de progression qui fait d'eux des protagonistes en devenir pour les prochains Tours de France... Malgré la mondialisation du cyclisme et un premier vainqueur des antipodes, les coureurs français ne sont pas condamnés à rester dans le décor de la Grande Boucle.

 

 

En conclusion:   Le tour 2011 va rester comme un des meilleurs sur le plan du parcours, du suspense, des résultats...Bravo tout d'abord aux organisateurs (ASO) et son directeur Christian Prudhomme (grand journaliste et maintenant grand patron du tour) d'avoir dessiner un parcours bien équilibré, notamment une première semaine avec des arrivées en cote, des parcours accidentés sur des vrais terres de velos (Vendée et Bretagne), un public omniprésent malgré la pluie! Des étapes reservées pas uniquement pour des vainqueurs au sprint, meme si aucune échappée n'arrivera au bout, dommage pour Jerémy Roy, il aurait mérité d'en remporter une, lui qui attaqua quasiment tous les jours! La traversée des massifs montagneux secondaires comme le Massif Central pour cette année et ses sommets si verts et difficiles mais surtout pour ses étapes si rocambolesque avec des chutes et le maillot jaune de Thomas Voeckler.

Les Pyrénées pas négliger par rapport aux Alpes meme si l'on peut regretter le manque d'attaque des favoris.La traversée alpines avec son incursion en Italie et retour par la terrible montée du col d'Agnel et ses 10 km à 10% de moyenne, rien à envier au tour d'Italie.Une arrivée au sommet du plus prestigieux des cols du tour: le Galibier par le Lautaret et son dernier kilomètre terrible et puis un scénario magique et si rare depuis 1998: l'attaque réalisé de si loin par Andy Schleck dans la montée de l'Izoard, meme si la tactique se discute et présente des risques.La résistance de Mr Voeckler pour conserver son maillot et le contre la montre de 10 km du futur vainqueur Cadel Evans qui repris 2 mn au jeune Belge: de la détermination, du courage et du panache.Le lendemain, un coup de poker d'Alberto Contador dès le Télegraphe, une étape qui restera dans l'histoire tant par sa distance (109 km) courte et nerveuse que par son déroulement, il ne fallait pas arriver en retard, des attaques dès le départ, le cas de conscience de Voeckler, La forme de Pierre Rolland qui gagnera (25 ans après un certain Bernard Hinault) chapeau! La veille de l'arrivée sur Paris pas de vainqueur avant le contre la montre de Grenoble qui determinera le classement définitif! Bref un grand cru ce tour 2011! Un grand vainqueur ancien champion de VTT qui mérite amplement sa victoire à 34 ans (le plus vieux vainqueur depuis très longtemps) et qui à un sacré mental! 5 coureurs Français dans le top 15, Un Voeckler héroique et qui peut lui permettre de penser à mieux en 2012! Il aurait mérité de terminer sur le podium mais la course a délivrer son verdict.2012 l'année ou il y aura des surprises sur le tracé, et 2013 le 100 éme tour de France qui partirait de Corse?

Repost 0
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 19:54

Alpe d Huez-copie-1

 

Ce vendredi, le podium se jouera t-il à l'Alpe d'Huez ?

Repost 0
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 23:44

2783178997 1618cf6a3f o

 

 

Le tour 2011 se jouera peut etre sur les pentes de ce mythique col des Alpes? Si la météo le permet!

Repost 0
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 13:06

http://news.fr.msn.com/sport/webdoc/tourdefrance/

 

Encore un peu d'histoire sur le tour de France avec 2 lien internet qui permettent de se pencher sur l'histoire du tour et du cyclisme.

 

 

http://www.memoire-du-cyclisme.net/

 

 

 

tour de france

 

 

Le livre de l'été:

 

paulo

 

Pour l'histoire du tour et les anecdotes

 

 

Repost 0
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 06:57
Repost 0
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 21:06
Repost 0
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 16:08
parcours2011
Repost 0