Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 16:26

2012, l'année du changement

Le retour en force du contre-la-montre, la haute montagne renouvelée et l'affirmation de la moyenne montagne se détachent dans le parcours du Tour de France 2012 dévoilé mardi.
 

Au-delà des neuf villes-étapes inédites, le parcours propose de nouvelles ascensions comme le col du Grand Colombier (Ain) ou le Mur de Péguère (Ariège).

 

Après le Mont Ventoux (2009), le Tourmalet (2010) et le Galibier (2011), les organisateurs n'ont pas cherché un nouveau sommet mythique à mettre en valeur pour l'édition 2012 du Tour de France. Au contraire, peu de noms ronflants pour les arrivées des cinq étapes rangées dans la catégorie haute montagne : dans les Alpes, la Toussuire revient six ans après la mémorable défaillance de Floyd Landis; dans les Pyrénées, la station de Peyragudes (17e étape) s'offrira pour la première fois au Tour de France via Peyresourde. Dans ce deuxième grand massif, les prétendants au Maillot Jaune devraient néanmoins emprunter des cols bien connus avec un enchaînement Aubisque-Tourmalet-Aspin-Peyresourde pour rallier Bagnères-de-Luchon (16e étape) avant le retour d'Andy Schleck au Port de Balès, théâtre du saut de chaîne, dès le lendemain. Si les Alpes sont «allégées» dans le tracé proposé (avec néanmoins la Croix de Fer et la Madeleine sur la route de la Toussuire), le col jurassien du Grand Colombier fait enfin son entrée dans l'histoire du Tour de France sur la route de Bellegarde-sur-Valserine (10e étape). «Le maître mot de cette 99e édition, c'est la nouveauté. La montagne oui, mais pas seulement les grands cols», a résumé Christian Prudhomme.

 

 

C'est bien là le trait marquant du tracé 2012 : la confiance accordée aux massifs de moyenne montagne pour débrider la course avant l'attaque des Alpes : Vosges, Jura et Jura Suisse, qui compteront huit cols classés en deuxième, première ou hors catégorie. L'arrivée inédite à La Planche des Belles-Filles (7e étape) fera forcément des écarts entre les prétendants au podium, le long des 5,5 km à 9,5 % et 200 derniers mètres à plus de 20 %. La journée suivante engagera le peloton dans une nouvelle partie de montagnes russes entre Belfort et Porrentruy. Mais les leaders devraient dévoiler leur état de forme dès les tout premiers jours de course : évidemment lors du prologue à Liège, mais aussi dans le final en bosse de la première étape à Seraing et encore autour de Boulogne (3e étape) dans les monts de la région et dans la côte finale qui avait animé le dernier championnat de France.

 

 

 

Fidèle à sa volonté de casser les habitudes des coureurs et des spectateurs, Christian Prudhomme est néanmoins revenu sur la place décroissante du contre-la-montre dans l'équilibre globale : en l'absence de chrono par équipes, les prétendants au Maillot Jaune auront au programme 96 km d'épreuves chronométrées, avec les 6 km du prologue, les 38 km de contre-la-montre vallonné entre Arc-et-Senans et Besançon puis les 52 km tout plats entre Bonneval et Chartres à la veille de l'arrivée. Ce nouvel équilibre devrait redistribuer les cartes entre rouleurs et grimpeurs : forcer ces derniers à prendre plus de risques sur leur terrain et permettre aux grosses cuisses de croire au podium. Face aux frères Schleck, Alberto Contador ou Cadel Evans, Bradley Wiggins voire Tony Martin pourraient devenir des prétendants à la victoire finale et ravir les organisateurs friands d'incertitude sportive.

 

Le détail des étapes (3479 km)

Prologue (30 juin): Liège - Liège 6.1 km
1re étape (1er juillet): Liège - Seraing 198 km
2e étape (2 juillet): Visé - Tournai 207 km
3e étape (3 juillet): Orchies - Boulogne-sur-Mer 197 km
4e étape (4 juillet): Abbeville - Rouen 214 km
5e étape (5 juillet): Rouen - Saint-Quentin 197 km
6e étape (6 juillet): Épernay - Metz 210 km
7e étape (7 juillet): Tomblaine - La Planche des Belles Filles 199 km
8e étape (8 juillet) : Belfort - Porrentruy 154 km
9e étape (9 juillet) : Arc-et-Senans - Besançon 38 km (contre-la-montre)
Journée de repos
10e étape (11 juillet): Mâcon - Bellegarde-sur-Valserine 194 km
11e étape (12 juillet): Albertville - La Toussuire 140 km
12e étape (13 juillet): Saint-Jean-de-Maurienne - Annonay 220 km
13e étape (14 juillet): Saint-Paul-Trois-Châteaux - Le Cap d'Agde 215 km
14e étape (15 juillet): Limoux - Foix 192 km
15e étape (16 juillet): Samatan - Pau 160 km
Journée de repos
16e étape (18 juillet): Pau - Bagnères-de-Luchon 197 km
17e étape (19 juillet): Bagnères-de-Luchon - Peyragudes 144 km
18e étape (20 juillet): Blagnac - Brive-la-Gaillarde 215 km
19e étape (21 juillet): Bonneval - Chartres 52 km (contre-la-montre)
20e étape (22 juillet): Rambouillet - Paris Champs-Élysées 130 km

 

 

VIVEMENT 2012 POUR GOUTER A CE NOUVEAU PARCOURS QUI CONTIENT LES INGREDIENTS NECESSAIRES POUR UN TOUR DE QUALITE COMME CELUI DE CETTE ANNEE! 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires