Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 20:32

HEUREUSEMENT QUE LE SPORT NOUS RESERVE DES EMOTIONS ET DES MOMENTS INOUBLIABLES comme ce match de tennis commencé hier après-midi à Wimbledon, interrompu par la nuit et achevé aujourd'hui après une opposition incroyable entre le Français Nicolas Mahut et l'Américain John Isner.

 

LE MATCH DE TOUS LES RECORDS

 

 

PAS DE JEUX DECISIFS DANS LE DERNIER SET ET 2 JEUX D'ECART POUR DESIGNER LE VAINQUEUR. RESULTAT FINAL: VOUS NE REVEZ PAS 70-68!

 

 

INCROYABLE! QUEL COMBAT PHYSIQUE! UN RECORD PAS PRES D'ETRE BATTU!

 

 

 

John McEnroe applaudit. Assis dans la petite tribune du court n°18, le grand Mc est devenu un simple spectateur d'un moment historique. Le grand John (Isner) vient de gagner (6-4, 3-6, 6-7 [7], 7-6 [3], 70-68) un match d'anthologie de 11h05' contre le grand Nicolas (Mahut). Sur un dernier passing de revers, l'Américain écrit le mot «fin» et s'écroule sur le terrain avant d'aller saluer son adversaire dans une accolade chaleureuse. Le happy-end n'est pas français, mais il existe bien deux héros. Le vainqueur peut coiffer les lauriers, le vaincu mérite vraiment les louanges.

L'Angevin a servi 65 fois pour rester dans le match. Il a sauvé quatre balles de match, il a servi 103 aces, il a inscrit 244 points gagnants, il a marqué 502 points, 24 de plus que son adversaire, et il a accompli un tournoi héroïque entre ce premier tour et les qualifications avec un 24-22 ou deux sets de retard remontés. Effondré mais digne, il reçoit un prix des organisateurs et surtout une immense ovation du public. Il n'a pas gagné ce match commencé mardi après-midi et fini jeudi à 17h45, mais il a gagné le respect de tous.

 

«C'est un honneur d'avoir disputé ce match historique.» Nicolas Mahut

Sur le moment, les livres d'histoire lui paraissent bien poussiéreux. Seul le temps, ce maudit temps, peut mesurer l'exploit : 11h05' de match, 8h11' pour un set, 215 aces dans un match dont 112 pour John Isner, 183 jeux dans un match, 138 dans un set... Toujours très lucide, Nicolas Mahut arrive à contenir son émotion lors de la petite cérémonie improvisée : «C'est un honneur d'avoir disputé ce match historique.»

Avec le temps, il pourra se dire qu'il a disputé le match du siècle, qu'il a honoré son sport et dépassé toutes les limites. Qui aurait pu imaginer voir un jour un match de tennis avec un score de basket ? Qui aurait pu imaginer que deux hommes puissent résister mentalement à plus de 11 heures de combat ? Personne. John Isner et Nicolas Mahut l'ont fait et on ne peut pas les dissocier. Rien ne sera plus comme avant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires