Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 17:33


Les Bronzés 1992-1995


"Les Bronzés" est le surnom de l'équipe de France de handball qui a participé aux Jeux olympiques de Barcelone en 1992. Les Bronzés ont donné à la France sa première médaille dans une compétition internationale de handball. Durant cette période, la France a remporté :

  • 1992 : médaille de bronze à Barcelone (Jeux olympiques)


Les Barjots 1995-2001

« Les Barjots » est le surnom de l'équipe de France de handball qui a remporté le championnat du monde 1995 en Islande, emmenée notamment par Denis Lathoud, Jackson Richardson et Frédéric Volle.

Ce nom correspond à la période 1995-2001 et est attribué à l'équipe de France et aux joueurs qui l'ont composée. Durant cette période, La France a remporté :

  • 1995 : champions du monde
  • 1996 : 4e aux JO d'Atlanta
  • 1997 : 3e championnat du monde en tunisie

Le championnat du monde 1995 est l'aboutissement d'un travail difficile de plus de 50 ans avec le premier titre de champion du monde obtenu en Islande.

Le surnom de « Barjots » est dû à l'état d'esprit général des joueurs qui abordaient les compétitions dans des conditions toujours particulières, perdant face à des équipes abordables pour ensuite enchaîner des matches nettement meilleurs face à de grosses équipes. Les joueurs avaient aussi l'habitude de fêter des titres ou des médailles avec des coupes de cheveux très particulières à une époque où cela n'était pas courant. D'autres pratiques telles que le bizutage pour les nouveaux étaient fréquentes.


Daniel Costantini
ne s'arrête pas là puisqu'en 2001, devant son public, l'équipe de France décroche une deuxième couronne mondiale obtenue lors d'une finale mémorable pour le handball français avec un public surchauffé et un suspens hors du commun face à la Suède.


La période Barjots s'est achevée en 2001 ; lui a succédé une nouvelle période, celle des « Costauds », ouverte par le second titre de champion du monde.


Les Costauds 2001-2008



Après le départ en retraite d'une grosse partie de la génération des
Barjots ainsi que du sélectionneur de l'époque Daniel Costantini, l'équipe de France doit se renouveler. C'est l'heure de l'arrivée du nouveau sélectionneur Claude Onesta et de la génération des « costauds » aussi talentueuse que celle de leurs prédécesseurs comme en témoignent, par exemple, celui que beaucoup considèrent comme l'actuel meilleur gardien du monde Thierry Omeyer ou Nikola Karabatic autant considéré comme les meilleur joueur du monde.


Les Championnats du monde suivants sont aussi très réussis avec deux médailles de bronze en 2003 et en 2005. Cette année 2005 est également l'année de la retraite internationale de leur glorieux capitaine
Jackson Richardson.

Les Championnats d'Europe 2006 sont la récompense du travail accompli par Claude Onesta avec la première victoire des Bleus dans un championnat d'Europe, d'autant plus qu'à cette occasion de nouveaux jeunes talents ont été lancés comme Luc Abalo.

La consécration de cette équipe aurait pu aboutir lors des Championnats du monde 2007 où les Bleus partaient parmi les favoris avec un effectif de vedettes évoluant presque toutes dans le championnat allemand, le meilleur au monde. Cependant, la France tombe dans le piège du public allemand puisque les Bleus ne termineront qu'à une 4e place bien décevante. La défaite en demi-finale face à l'Allemagne, qui évolue à domicile, est mal vécue du côté des Français : ceux-ci dénoncent un arbitrage partial, en particulier lors du but refusé à Michaël Guigou à 30 secondes du terme de la dernière prolongation, but qui aurait permis aux Français d'égaliser pour pouvoir disputer les tirs au but.


Au
Championnat d'Europe 2008 disputé en Norvège, après un tour préliminaire sans défaite et un tour principal où les Bleus n'en ont concédée qu'une seule, la France semblait bien partie. Mais elle rencontre la Croatie menée par le joueur considéré comme l'un des meilleurs au monde : Ivano Balić. Après une demi-finale très disputée, la France s'incline 23-24. Pour la petite finale, elle rencontre des Allemands champions du monde, découragés suite à leur défaite contre le Danemark, futur champion d'Europe. Ce découragement ne se fait pas sentir chez les Français et c'est une réaction d'orgueil qui fait gagner la France 36-26, le plus grand écart de buts vu pendant un France-Allemagne lors de ces dernières années. La France est médaillée de Bronze.


L'autre objectif majeur est la qualification pour le
tournoi olympique 2008 de Pékin qui se fera lors du tournoi de qualification olympique. Ce dernier se déroulera à Paris face à l'Espagne, la Tunisie et à la Norvège. La compétition s'annonce dure car l'Espagne est 9e des Championnat d'Europe 2008 et la Tunisie est 2e de la Coupe d'Afrique des Nations. Seuls les 1er et 2e seront qualifiés. Finalement, la France se qualifie en dominant ce tournoi en battant ses trois adversaires.


Les Experts : 2008-


Jeux olympiques 2008


Emmenée par le capitaine
Olivier Girault qui prend sa retraite à l'issue de la compétition pour entraîner le Paris Handball, l'équipe de France est désignée favorite du tournoi olympique. Pour ces Jeux, les joueurs se sont donnés comme surnom « Les Experts », en référence à la série télévisée du même nom. Dans une poule assez relevée l'équipe de France réalise un parcours quasi-parfait avec des victoires contre la Croatie de Balić, championne olympique en titre, durant laquelle Jérôme Fernandez se fracture le troisième métacarpe de la main droite (il sera remplacé numériquement par Cédric Burdet pour la suite de la compétition), l'Espagne de Barrufet, championne du monde en 2005, le Brésil et la Chine (pays hôte) et un match nul contre la Pologne vice-championne du monde en titre.


En quart de finale, les Bleus retrouvent au même stade de la compétition l'équipe qui les avait éliminés en 2004, la
Russie, mais cette fois-ci, ils s'imposent 27-24.

Ils retrouvent ainsi la Croatie en demi-finale. Dans ce match difficile, bien différent de celui du premier tour (Ivano Balić, blessé lors du premier match, est de retour), la France réussit à repousser les attaques croates grâce à une bonne défense et un Thierry Omeyer des grands jours, auteur de 17 arrêts, mais aussi à une belle première mi-temps de Cédric Burdet, le remplaçant de Jérôme Fernandez au poste d'arrière droit, et à une belle deuxième mi-temps de Daniel Narcisse qui inscrit le 25e et dernier but et de loin le plus beau du match. La France s'impose finalement 25-23, et accède ainsi à sa première finale olympique.
 

Seize ans après, les Bleus retrouvent l'Islande, qu'ils avaient battue pour le bronze à Barcelone. L'équipe de France de handball devient championne olympique pour la première fois de son histoire en remportant la finale face aux Islandais (28-23). Thierry Omeyer, Daniel Narcisse et Bertrand Gille sont choisis pour faire partie de l'équipe idéale du tournoi. Nikola Karabatic termine meilleur buteur de l'équipe (37 buts), devant Bertrand Gille et Daniel Narcisse (35 chacun).


Entre Pékin 2008 et les championnats du monde 2009


L'heure est maintenant au prochain
Championnat du monde et les qualifications au championnat d'Europe. Il faut aussi renouveler l'équipe puisqu'Olivier Girault, Joel Abati et Cedric Burdet ont décidé d'arrêter leur carrière internationale. De nouveaux visages apparaissent : ceux de Bertrand Roine l'arrière de Chambéry, Cédric Sorhaindo le pivot du Paris Handball, Sébastien Ostertag l'allier de Tremblay en France mais aussi des retrouvailles comme Fabrice Guilbert ou Sébastien Bosquet.


L'équipe de France réalise une rentrée en demi-teinte avec une victoire laborieuse contre le
Luxembourg (30 à 21) et une défaite contre la République Tchèque (32 à 29). Lors de la préparation aux Championnats du Monde de Handball 2009 se déroulant en Croatie, notamment lors du tournoi de Bercy, on a vu apparaître de nouveaux joueurs comme Xavier Barachet ou Grégoire Detrez et le retour de Guillaume Joli, Franck Junillon ou Sébastien Bosquet. La liste des joueurs sélectionnés pour participer aux championnats du monde est annoncée juste après le tournoi de Bercy par Claude Onesta.


Championnats du monde 2009


L'équipe de France participe aux
Championnats du monde 2009 organisés du 16 janvier au 1er février en Croatie.
La France commence bien son tournoi en terminant première de son groupe devant la Slovaquie, la Hongrie, la Roumanie, l'Argentine et l'Australie.

Elle finit cependant deuxième du tour principal, puisque déjà qualifiée pour les demi-finales, elle fait tourner son effectif et perd un match sans enjeu face à la Croatie. Elle affronte le Danemark en demi-finale et se qualifie facilement pour la finale (27-22). Suite à plusieurs blessures, notamment celle de Didier Dinart, Joël Abati est rappelé en équipe de France.

Le dimanche 1er février 2009, l'équipe de France masculine remporte la finale du Championnat du Monde face à la Croatie qui joue à domicile, après un match très serré dans une ambiance survoltée devant près de 15.000 spectateurs. "Les Experts" font la différence dans les dix dernières minutes de la rencontre, pour achever le match avec 5 buts d'avance (24-19). Ils rentrent dans l'histoire en réalisant le doublé JO 2008 et championnat du monde 2009 en moins de 6 mois.


L'après mondial : les qualifications pour l'Euro 2010


Encore dans l'effervescence de son titre de champion du monde, les experts doivent repartir pour les matchs de qualification pour l'
Euro 2010 en Autriche. L'Équipe de France doit rattraper son départ dans ces qualifications un peu en demi-teinte, tout d'abord face au Portugal et à la Lettonie. Les deux seront battus sans aucun souci par les bleus qui continuent de suivre la République Tchèque elle aussi en course. Le mois de Juin est la dernière ligne droite pour les bleus qui doivent remporter leurs trois prochains matchs face au Luxembourg, à la République Tchèque et au Portugal pour pouvoir participer à l'Euro. Mission réussie puisque les experts l'emportent sans forcer sur leur talent à Montbéliard 35-18 face au Luxembourg puis le match capital face à la République Tchèque diminuée par les blessures de certains cadres comme Jicha le joueur de Kiel. Enfin, les bleus se qualifient facilement avec une grosse victoire face au Portugal.

 La qualification dans la poche, l'équipe de France doit cependant jouer un dernier match de qualification en Lettonie, occasion pour Claude Onesta de lancer les jeunes et futurs cadres de l'équipe de France comme
Cyril Dumoulin dans les buts, William Accambray, Grégoire Detrez, ou encore Igor Anic. Ce match sans enjeu se solde par une défaite 27-24, mais il pourra servir au sélectionneur dans l'avenir.


Championnats d'Europe 2010
[


Après un début de compétition relativement difficile (2 matchs nuls en 3 rencontres dans le tour préliminaire), les Experts montent progressivement en puissance et remportent tous leurs matchs du tour principal, terminant à la première place de leur groupe. Ils remportent ensuite la demi-finale face à l'Islande (future 3ème de l'épreuve) 36 à 28. L'équipe de France remporte le titre continental après une victoire en finale face à la Croatie 25 à 21. Elle devient alors la première (et actuellement la seule) nation à remporter coup sur coup les titres Olympique (2008), Mondial (2009) et Continental (2010).



EFFECTIF DU CHAMPIONNAT D'EUROPE

Poste Noms
Gardiens de but Daouda Karaboué, Thierry Omeyer
Arrières Jérôme Fernandez, Guillaume Gille, Nikola Karabatic, Daniel Narcisse, Xavier Barachet, Sébastien Bosquet, Franck Junillon
Pivots Didier Dinart, Grégoire Detrez, Cédric Sorhaindo, Bertrand Gille
Ailiers Luc Abalo, Michaël Guigou, Sébastien Ostertag, Guillaume Joli
Entraîneurs Claude Onesta, Sylvain Nouet


Palmarès


L'équipe de France de handball masculin a été la première équipe française dans un sport collectif à devenir championne du monde (1995).

L'équipe de France de handball masculin est, depuis le 31 janvier 2010, la seule équipe de handball à avoir remporté les 3 grandes compétitions d'affilée (championne olympique, championne du monde et championne d'Europe) dans la foulée.


Bilan

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires